Géo Communauté Esri France

Enquête : Les dirigeants d’entreprise pourraient sous évaluer cette capacité de l'IA

Publié le 11 janvier 2024 par Michèle Mahillet

Alors que les dirigeants d'entreprise déploient des stratégies d'adoption de l'IA, ils sous-estiment une zone clé, selon une nouvelle enquête menée par Fortune et Deloitte. Plus de 75 % des dirigeants interrogés s'attendent à ce que l'IA automatise les opérations manuelles et améliore l'efficacité, seuls 31 % s'attendent à ce qu'elle améliore la gestion des risques. Pourtant, les données adéquates et les capacités de l'IA peuvent être inestimables pour évaluer rapidement et précisément les risques, même des années à l'avance.

Résumé de l'article : Alors que les décideurs s'engagent dans l'ère de l'IA, nombreux sont ceux qui cherchent à obtenir des gains d'efficacité, mais rares sont ceux qui voient le potentiel en matière de gestion des risques. Cependant, des exemples récents pourraient les inspirer.

Les risques physiques imminents, tels que les fissures dans les pistes d'aéroport, peuvent être identifiés à l'aide d'images et de modèles de détection d'objets. Les risques physiques futurs, comme les pertes de propriété dues aux incendies de forêt, peuvent être anticipés à l'aide de données historiques et de modèles prédictifs. Les risques liés aux investissements, tels que la construction de sites de vente au détail dans des emplacements non rentables, peuvent être simulés en analysant les ventes de produits et des variables telles que la démographie des clients.

Gestion des risques physiques, aujourd'hui et demain

La gestion des risques physiques, telle que la réparation d'équipements ou la protection des installations contre les dommages causés par les tempêtes, bénéficie énormément de la GeoIA (Intelligence Artificielle Géospatiale). Les risques physiques sont intrinsèquement géospatiaux, car chaque actif possède une localisation. Cette localisation détermine les risques auxquels l'actif pourrait être exposé, la probabilité et l'ampleur des impacts opérationnels, ainsi que la rapidité et le coût de l'atténuation.

Par exemple, un fournisseur d'énergie majeur utilise des drones, des images et la GeoIA pour repérer les panneaux solaires hors service ou endommagés. Grâce à des retours quasi en temps réel sur les panneaux nécessitant un entretien, les responsables des opérations peuvent calculer le coût des réparations, orienter les équipes de réparation vers les panneaux concernés et optimiser les déplacements en évitant des pertes de temps.

Pour gérer les risques physiques futurs, la société immobilière néerlandaise Bouwinvest utilise des modèles prédictifs pour prévoir les impacts climatiques jusqu'en 2050. Un tableau de bord climatique soutenu par la GeoIA montre la gravité des impacts dans chaque région où l'entreprise détient des actifs, et permet aux décideurs de déterminer si les propriétés individuelles sont préparées aux risques physiques tels que les inondations, les incendies de forêt ou les pics de chaleur.

   


Identifier les risques et les opportunités d'investissement

Les modèles prédictifs, comme ceux utilisés par Bouwinvest, permettent également de déceler les risques d'investissement. Comprendre l'impact probable des risques physiques sur des projets peut influencer les décisions concernant l'atténuation, ainsi que les acquisitions et les cessions. Les responsables financiers peuvent utiliser des modèles similaires pour analyser si des prêts pourraient faire défaut en raison du risque climatique, tandis qu'un directeur des opérations pourrait repérer des entreprises partenaires dont les chaînes d'approvisionnement sont exposées à des zones sujettes aux catastrophes.

La gestion du risque d'investissement entraîne l'utilisation de la GeoIA pour modéliser les revenus dans plusieurs emplacements commerciaux proposés. Un détaillant a travaillé avec un expert en GeoIA pour prévoir sa prochaine décennie de ventes basée sur 10 années de transactions. Comme ces transactions ont eu lieu lors d'une expansion économique, la GeoIA a simulé le risque d'une récession, donnant aux dirigeants une vue éclairée du potentiel de chaque emplacement. La capacité à répondre à des questions clés en amont réduit le risque de résultats non rentables, orientant les décideurs vers des opportunités étayées par les données.

  


Comprendre le "Quand" et le "Où" de la gestion des risques

Sur un graphique ou un tableau, les dirigeants peuvent visualiser les risques existants, que ce soit le montant potentiel de pertes ou le pourcentage d'actifs risqués des projets en cours. Sur une carte créée avec la GeoIA, les dirigeants visualisent ces risques dans le monde réel : où un ouragan pourrait frapper des propriétés hypothéquées ou comment les pénuries dans la chaîne d'approvisionnement se propageront à travers un réseau de production.

En associant l'IA à un SIG (Systèmes d'Information Géographique), les dirigeants peuvent comprendre la réalité des risques changeants, en voyant non seulement ce qui se passe, mais aussi ce qui pourrait se produire et où. Il s'agit d'une application de technologies innovantes que les dirigeants ne devraient pas ignorer.

Cet article est une adaptation de l'article publié par Esri.

 

A PROPOS DE L'AUTEUR

Mansour Raad

Avec plus de 30 ans d'expérience dans le domaine de l'informatique et des SIG (Systèmes d'Information Géographique), Mansour Raad est l'expert principal en matière de big data chez Esri. Dans ce rôle, il assiste fréquemment les utilisateurs privés et publics dans la mise en œuvre de solutions géospatiales intégrant des big data.