Géo Communauté Esri France

Etude liée aux risques du changement climatique sur l’industrie du ski

Publié le 8 février 2024 par Michèle Mahillet

L'industrie européenne du ski, qui abrite des destinations légendaires comme Chamonix en France et la pittoresque Zermatt en Suisse, suscite l'envie du monde entier. Environ 50% des stations de ski du monde s'y trouvent, ainsi que 80% des stations qui accueillent plus d'un million de skieurs chaque année.

Aperçu de l'article : Une nouvelle étude montre que les conditions propices au ski et au snowboard se détérioreront avec le réchauffement climatique, mais pas de manière uniforme. Une perspective géolocalisée est cruciale pour l'anticipation et l'adaptation.

L'industrie européenne du ski, qui abrite des destinations légendaires comme Chamonix en France et la pittoresque Zermatt en Suisse, suscite l'envie du monde entier. Environ 50% des stations de ski du monde s'y trouvent, ainsi que 80% des stations qui accueillent plus d'un million de skieurs chaque année.

Mais les stations européennes, habituées à rivaliser pour attirer des touristes fortunés, sont aujourd'hui confrontées à un ennemi commun : le changement climatique.

Un nouveau rapport publié dans Nature Climate Change a analysé les impacts du réchauffement climatique sur 2 234 stations de ski réparties dans 28 pays européens. Les chercheurs ont constaté que 53 % des stations couraient un risque très élevé de voir leur approvisionnement en neige diminuer si le réchauffement atteignait 2°C, et 98 % étaient en danger si les températures augmentaient de 4°C.

Les pentes dépourvues de neige ne nuisent pas seulement aux opérateurs individuels, elles peuvent également faire chavirer des villes entières dont l'économie dépend du tourisme de ski. Pour évaluer les impacts spécifiques aux lieux avec des températures en hausse, les dirigeants du secteur des loisirs, ainsi que leurs homologues des secteurs de l'industrie manufacturière , des assurances , de l'immobilier commercial et de la vente au détail , adoptent la technologie des SIG.

Les informations fournies par les SIG aident déjà les stations de ski américaines à déployer des équipements tels que des canons à neige pour prolonger la saison de ski dans un climat en réchauffement. Un jumeau numérique d'une montagne peut fournir des données en temps réel sur l'utilisation de ressources telles que l'eau et l'électricité, éclairant les stratégies visant à réduire les émissions de carbone et à soutenir l'avenir des sports d'hiver de manière durable. Aujourd’hui, la même technologie est sur le point d’aider les entreprises de sports d’hiver à se préparer à un avenir météorologique instable.


Une stratégie différente pour chaque station de ski et montagne

Comme le soulignent les auteurs de l'étude, les conditions d'enneigement ne diminueront pas uniformément dans les stations de ski européennes. Les impacts du changement climatique sur la fiabilité de la neige varieront d'une station à l'autre et d'une chaîne de montagnes à l'autre, selon les auteurs.

Une découverte illustre comment les impacts de l’enneigement artificiel pourraient varier en fonction de la région géographique. Les chercheurs ont constaté que dans un scénario de réchauffement de 2°C dans les Alpes et les montagnes nordiques, par exemple, l'enneigement artificiel sur 50% des pentes des stations pourrait avoir des impacts significatifs sur la restauration de l'approvisionnement en neige. Dans d'autres régions, comme les îles Britanniques et les Apennins, même en augmentant la couverture de fabrication de neige à 75 %, cela ne suffirait pas à prévenir la perte généralisée de neige.

Grâce à la technologie des SIG, les exploitants de stations de ski peuvent affiner davantage leur analyse en la localisant. Un responsable étudiant une carte des pistes de ski pourrait activer des couches de données montrant les tendances météorologiques, l'exposition au soleil, les prévisions de température à long terme, le vent et d'autres mesures. Cette intelligence géographique pourrait indiquer les parties d'une station où l'approvisionnement en neige naturelle est le plus susceptible de diminuer, et guider l'emplacement des canons à neige, des conduites d'eau et d'air, et des transformateurs. Une fois que cette nouvelle infrastructure est cartographiée dans les SIG, les équipes disposent d'une source centrale d'information sur l'emplacement et l'état des actifs lorsqu'une réparation ou une maintenance est nécessaire.

Pour les endroits où l'enneigement artificiel n'est pas susceptible de contrer les effets du réchauffement, les opérateurs pourraient diversifier leurs offres en ajoutant des spas ou des parcs aquatiques.


Les jumeaux numériques montrent l'avenir de la durabilité

Utilisations supplémentaires de la géo sur les pistes :

  • Calculer le volume du manteau neigeux pour une répartition efficace et uniforme
  • Évaluer le volume des bassins de rétention grâce à l'imagerie par drone
  • Surveiller les incendies de forêt pour une sensibilisation et une préparation
  • Identifier les emplacements idéaux pour l’enneigement

À mesure que les efforts de fabrication de neige augmentent, la demande en ressources telles que l’électricité et l’eau augmentera également. Les propriétaires de stations auront besoin d'un système pour surveiller les impacts sur l'environnement et les communautés locales. Un jumeau numérique spécifique à un emplacement aide les dirigeants à planifier différents scénarios et à envisager les compromis entre la création de plus de jours skiables et la réduction des émissions de carbone.

Un tableau de bord SIG peut intégrer des données provenant du système de contrôle d'une montagne, créant des cartes des fuites d'eau ou de l'utilisation excessive d'électricité. De telles informations peuvent orienter les efforts d'une entreprise pour réduire son empreinte carbone et fonctionner de manière plus efficace dans un monde où les températures augmentent.

Les cartes et les jumeaux numériques facilitent également la collaboration entre les opérateurs au sein des pays et au-delà des frontières. À mesure que les aléas climatiques deviennent de plus en plus visibles, l’innovation, la coopération et les stratégies intelligentes étayées par des données seront importantes pour préserver l’avenir des sports d’hiver. 


Cet article est une adaptation de l'article publié par Esri.


A PROPOS DE L'AUTEUR

Rich Higgins

En tant que gestionnaire de compte au sein de l'équipe commerciale d'Esri, Rich Higgins aide les entreprises hôtelières à appliquer l'intelligence géographique à la planification stratégique et aux opérations quotidiennes.